Programme
Colombie

Historique du projet :
Le projet à débuté en 2011 avec la communauté de San Antonio. Il est le fruit de la collaboration entre l’association FORESTEVER et Up2Green Reforestation qui ont pour volonté commune de développer le modèle agroforestier et d’en promouvoir ses bienfaits pour les populations et l’environnement. C’est en effet un mode de gestion durable favorable au maintien de la biodiversité par la culture diversifiée d’espèces et bénéfique pour les sols, enrichis constamment par la matière organique générée par ce système.

Contexte du projet :
La région amazonienne de Leticia s’est développée au 19ème siècle suite à l’intérêt croissant que générait la culture du caoutchouc.Leticia a appartenu successivement au Pérou et au Brésil pour devenir colombienne en 1930. La politique de colonisation menée auparavant a décimé 80% de la population indigène. La ville ne comptait que 1 000 habitants en 1930. Elle s’est rapidement développée et peuplée d’habitants de l’intérieur du pays qui ont apporté leurs coutumes et façon de vivre. Les services sont gérés par des gens appartenant à d’autres régions du pays. Les us et coutumes sont donc importés si bien que la ville s’est développée sur des critères et modèles non amazoniens.
Les populations indigènes ne se sont donc pas appropriées la ville et n’ont pas réellement participé à son développement.
On ne peut accéder à Leticia que par avion depuis la Colombie ou par bateau depuis le Brésil. Une seule route bétonnée autour de laquelle vivent les communautés indigènes entre dans la forêt.Les autochtones (Boras, Yaguas, Huitotos, Ticunas, Cocamas) vivent des aides accordées par l’Etat et du tourisme lorsqu’il n’est pas accaparé par des chaines d’hôtels. Ces communautés vivent un peu de l’agriculture vivrière et de la pêche artisanale trop faible pour être industrialisée. Cependant, elles perdent de vue leur façon de vivre traditionnelle face à un mode de vie imposé où elles peinent à s’intégrer.
Le projet permettra donc de donner aux populations indigènes un appui technique et humain leur permettant de continuer à vivre selon leurs traditions tout en leur permettant d’intégrer l’économie locale par la production et la vente de biens agricoles.

Objectifs:
– améliorer les conditions de vie des communautés

– former les populations à des pratiques agricoles durables et à une gestion plus raisonnée des ressources naturelles

– apporter aux communautés un appui humain et technique

– lutter contre la déforestation

– préserver l’environnement et la biodiversité locale

– planter au minimum 30 000 arbres en 3 ans

Description des bénéficiaires :

Depuis 2011 l’association est intervenue dans 6 communautés indigènes d’origine Ticuna ou Cocama : San Antonio de los Lagos, Valencia, Mocagua, San Jose Km6, San Jose del Rio et San Martin de Amacayacu. Plus de 100 familles ont été impliquées. Elles vivent essentiellement de l’agriculture et éprouvent des difficultés à développer des activités économiques génératrices de revenus. La bonne gestion de leur terre et le développement de plantations d’arbres à bois et d’arbres fruitiers permettra d’entretenir et de leur mode de vie très proche de la nature.