Mission d’évaluation au Yucatan, Mexique

Projet de reforestation au Mexique dans les communautés mayas

Les arbres ayant été distribués en juillet, une mission d’évaluation était prévue pour vérifier les plantations. L’équipe d’Up2green Reforestation s’est donc rendue la semaine du 13 octobre dans les communautés mayas du Yucatán.

Depuis 2016, Up2green travaille dans plusieurs villages mayas et s’appuie sur l’expertise de son principal partenaire dans la zone : l’association locale El Hombre sobre la Tierra qui accompagne les communautés depuis 25 ans. L’équipe peut aussi compter sur Rodolfo Cab, notre chargé de projet, qui se charge de réunir les bénéficiaires dans les différents villages, de distribuer les arbres et de faire le suivi du projet, (appuyé par Dandy dans la zone de Tecoh) Rodolfo parle couramment maya, ce qui nous est indispensable pour mener à bien ce projet.

On distingue deux types de communautés :

  • Les communautés semi-rurales qui se situent aux alentours Tecoh, (à 30 minutes de Mérida, la capitale du Yucatán). Les habitants vivent de l’agriculture et de l’élevage mais sont aussi nombreux à travailler en ville ou dans les maquiladoras La culture maya y est présente et la langue n’est plus parlée par les jeunes générations.
  • Les communautés rurales en situation de pauvreté qui se trouvent plus éloignées de la capitale (environ 3h de route). La culture maya est omniprésente, les habitants ne parlent pas très bien espagnol. Ils vivent de l’agriculture (maïs, pastèque, calebasse et haricot), de l’élevage, de l’apiculture et de l’artisanat (broderie et tissage).

Afin de pouvoir cultiver le maïs (selon le système de la milpa), les forêts sont brulées par les paysans qui ont besoin d’espace pour pouvoir cultiver sur des terrains « propres ». La répétition de cette pratique empêche Les sols de se régénérer et ils s’appauvrissent petit à petit ce qui rend les cultures de plus en plus difficiles.

L’objectif de ce programme de reforestation est de développer des méthodes d’agroforesterie. Les arbres remis aux bénéficiaires sont plantés dans la milpa afin de fournir aux cultures plus de matière organique et de mieux conserver l’humidité. Cette dernière fonction est nécessaire à cause de la saison sèche qui dure environ 8 mois chaque année.

Toutes les espèces plantées ont une valeur ajoutée pour les habitants du village. Les arbres fruitiers (citriques, manguiers, avocatiers, mamey) servent à leur alimentation ou à la vente. Des espèces mellifères telles que le maculissont plantées pour la production de miel. Enfin des arbres tels que le ramón (noyer maya) ou le moringa (néverdier) sont utilisés aussi bien à des fins médicinales que pour le fourrage.

Le projet se poursuivra en 2020 avec la plantation de 40.000 arbres supplémentaires.